Rechercher
  • Natacha Giger-Janski

L'ENIGMATIQUE INVENTION n°016 : la réponse


Peut-être avez-vous vu dans cette illustration un échangeur thermique, ou même un pot à cornichon. Et bien non ! La présente invention concerne tout simplement une mangeoire à oiseaux. Mais bien entendu, avec quelques caractéristiques techniques bien senties !


Ce dispositif permet de limiter l'accumulation d'eau ou d'autre humidité dans la mangeoire et favorise une ventilation capable de sécher correctement la nourriture qui y est entreposée. Vous le verrez, rien de compliqué, mais il fallait y penser.


La mangeoire à oiseau est constituée d'un tube à graines 15, un plateau à graines 25 relié au tube à graines 15, un carénage 30 entourant le tube à graines 15 et un couvercle 20 fixé de manière amovible au carénage 30. Le plateau à graines 25 permet de recevoir et de distribuer de la nourriture pour oiseaux. Le tube à graines 15 est destiné à recevoir et à contenir de la nourriture pour oiseaux. Le carénage 30 est destiné à permettre et à empêcher l'accès à la fois au plateau à graines 25 et au tube à graines 15.

Le couvercle 20 a vocation à empêcher l'eau et d'autres particules de pénétrer dans le tube à graines 15 et en outre dans le bac à graines 25. Notamment, le couvercle 20 sert à empêcher la pluie et autres débris de pénétrer dans le tube à graines. Il empêche également les écureuils d'entrer dans le tube à graines 15 et d'accéder au bac à graines 25. Oui, oui, les écureuils.

Le plateau à graines 25 est de préférence en forme de bol pour contenir un certain nombre de graines qui y ont été déposées à travers le tube à graines 15. Lorsque le plateau à graines 25 est fixé au tube à graines 15, les graines s'accumulent à la fois dans le plateau à graines 25 et le tube à graines 15.

Des trous d'eau 95 sont positionnés sur une face inférieure du bac à graines 25, ces trous d'eau 95 ayant une taille optimale pour permettre à l'eau de s'écouler, mais empêcher les graines de passer à travers. Les graines restent ainsi sèches et aérées, et l'eau éventuellement présente est drainée.


Comme quoi, de simples trous judicieusement ménagés peuvent répondre à un problème technique !


Le plateau à graines 25 est en outre composé d'au moins une ouverture d'alimentation 100 pour permettre l'accès à la nourriture à l'intérieur du plateau à graines 25.


L'invention répond techniquement d'une autre façon encore à la question de l'humidité. Chaque ouverture d'alimentation 100 a un cadre en saillie 105, tel une casquette, pour repousser et rediriger l'eau autour de l'ouverture d'alimentation 100 : comme l'eau peut tomber en cascade sur la face du bac à graines 25, le cadre en saillie 105 des ouvertures d'alimentation 100 réduit la probabilité que l'eau pénètre dans les ouvertures d'alimentation 100 et entre en contact avec les graines.


Pour réduire encore plus la probabilité que de l'eau pénètre dans les ouvertures d'alimentation 100, des auges 110 sont situées sur la face avant du bac à graines 25, au-dessus des ouvertures d'alimentation 100 pour permettre de rediriger l'eau qui tombe en cascade du tube à graines 15 loin des ouvertures d'alimentation 100, vers le côté de ces ouvertures d'alimentation 100.



Source : adapté du document US2021185989A1

https://worldwide.espacenet.com/patent/search?q=pn%3DUS2021185989A1


10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout